Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes

meme
Editeur : Michel Lafon
Auteur : Aurélie VALOGNES
Nombre de pages : 283 pages
Parution : Mai 2015

RESUME

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s’ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie … jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

MON AVIS

Après avoir lu « Nos adorables belles filles », et avoir passé un bon moment de lecture, j’ai été piquée de curiosité par Mémé dans les orties, d’autant que ce roman à, lors de sa sortie, fait le buzz sur les réseaux sociaux, et me tendait déjà la main, ou plutôt, l’œil de lecture 😉

Que dire, j’ai tout simplement adoré cette lecture. Le fameux Ferdinand, personnage grincheux comme on en rencontre souvent, et qui m’a bien fait pensé à une personne de mon entourage, dont je tairai le nom bien que l’on ne se côtoie plus depuis quelques années déjà 😦 …… enfin bref, passons et revenons à notre Ferdinand, qui, par son caractère exécrable se retrouve seul, avec sa chienne Daisy, dans un nouvel appartement.

La concierge, Madame Suarez lui même la vie dure (elle souhaite le voir déménager) , et vice versa : notre octogénaire prend un malin plaisir à lui rendre la vie difficile, en lui glissant des peaux de bananes, afin de la faire enrager.

Suite à la disparition de Daisy, Marion, sa fille, vivant à Singapour, le menace de l’envoyer en maison de retraite s’il ne se fait pas d’effort.

L’arrivée de nouveaux voisins, dans l’appartement situé au dessus de chez lui, va lui changer littéralement la vie. La toute jeune Juliette va s’incruster chez lui à l’heure de déjeuner et lui chambouler la vie.

Ferdinand devra faire un choix difficile : quitter son logement pour rejoindre sa fille, mais tout ne se passe pas comme prévu 😀

Des engueulades, des peaux de bananes, des rencontres, des jalousies, des retrouvailles,….. voilà ce qui fait de ce livre un roman d’exception.

Une petite piqure de rappel via ses lignes nous fait du bien et nous pousse  à prendre le téléphone et contacter nos proches.

La famille, rien de tel dans la vie 😀

MA NOTE

5/5

 

Sans aucune hésitation, foncez, lisez !!!!!